Permaculture: Ma butte en 4 étapes

Cette semaine je prolonge ma butte de permaculture

J’ai réalisé au printemps dernier une butte permacole « forestière » c’est une technique utilisée par plusieurs permaculteurs notamment, Masanobu Fukuoka, Philip Forrer, Sepp Holzer… On utilise également parfois le nom butte de culture auto-fertile ou-bien butte « hugelkultur ».

Les résultats sont très concluant alors cette semaine je fais une petite extension.

Principe de la butte en permaculture

Voici une petite illustration qui me plait beaucoup:

butte permacole

Le principe est tout simplement d’enterrer des matériaux organiques. La variété des matériaux utilisés va produire une fertilité sur la durée, les matières les plus rapides à décomposer vont produire de la fertilité durant les premières années et les troncs les plus gros prendront la relève plus tard.

Les déchets verts comme les épluchures de légumes sont très intéressants pour attirer la vie dans le sol et les vers de terre.

Ce principe permet d’obtenir un sol très bien drainé et stockant l’humidité pour les périodes plus sèches.

Il est temps de se lancer

Étape 1 : les troncs de bois

Je creuse un trou de 40 à 50 cm de profondeur sur 1m à 1m20 de large.
Je le rempli de troncs, branches, vielles souches, différentes essences, différents diamètres et différents stades de décomposition.

Butte permaculture etape 1

Étape 2 : les déchets verts

Je recouvre cela de branchages, feuilles vertes, déchets végétaux et compost.

Butte permaculture etape 2

Étape 3 : terre de forêt

Je rebouche le trou avec la terre et j’apporte 5 cm de terre de forêt.
J’installe des tuyaux d’irrigation (goutte à goutte).

Butte permaculture etape 3

Le système d’irrigation est optionnel, mais il est difficile de se passer d’irrigation ici dans le midi. Le goutte à goutte et une façon d’irriguer très économe en eau.

Étape 4 : paillage

Je recouvre de paille et je fini par planter mes légumes.
Butte permaculture etape 4

La paille permet de conserver un sol humide et riche en vie car les vers de terre fuient les couchent chauffées par le soleil.

En ce moment, c’est la saison pour les fraisiers et l’ail, j’alterne donc les fraisiers et les gousses d’ail car il y a de nombreuses interactions bénéfiques entre ces deux types de plantes.

Se lancer en permaculture

Voici quelques documents qui me paraissent essentiels :

10 novembre 2014
|

2 comments

Bonjour,
Merçi pour vos explications sur la manière de confectionner des buttes en permaculture, votre chéma est super. Je vais moi mème me lancer prochainement dans cette technique, que je trouve génial et bien écologique. Merçi aussi pour les liens très interréssant.
Bien cordialement Rémy

Enterrer des déchets organiques n’apporte rien, il faut les déposer en surface, ils ont besoin d’oxygène pour se décomposer..

Laisser un commentaire