Permaculture: Ma butte en 4 étapes

PARTAGER :

Cette semaine je prolonge ma butte de permaculture

J’ai réalisé au printemps dernier une butte permacole « forestière » c’est une technique utilisée par plusieurs permaculteurs notamment, Masanobu Fukuoka, Philip Forrer, Sepp Holzer… On utilise également parfois le nom butte de culture auto-fertile ou-bien butte « hugelkultur ».

Les résultats sont très concluant alors cette semaine je fais une petite extension.

Principe de la butte en permaculture

Voici une petite illustration qui me plait beaucoup:

butte permacole

Le principe est tout simplement d’enterrer des matériaux organiques. La variété des matériaux utilisés va produire une fertilité sur la durée, les matières les plus rapides à décomposer vont produire de la fertilité durant les premières années et les troncs les plus gros prendront la relève plus tard.

Les déchets verts comme les épluchures de légumes sont très intéressants pour attirer la vie dans le sol et les vers de terre.

Ce principe permet d’obtenir un sol très bien drainé et stockant l’humidité pour les périodes plus sèches.

Il est temps de se lancer

Étape 1 : les troncs de bois

Je creuse un trou de 40 à 50 cm de profondeur sur 1m à 1m20 de large.
Je le rempli de troncs, branches, vielles souches, différentes essences, différents diamètres et différents stades de décomposition.

Butte permaculture etape 1

Étape 2 : les déchets verts

Je recouvre cela de branchages, feuilles vertes, déchets végétaux et compost.

Butte permaculture etape 2

Étape 3 : terre de forêt

Je rebouche le trou avec la terre et j’apporte 5 cm de terre de forêt.
J’installe des tuyaux d’irrigation (goutte à goutte).

Butte permaculture etape 3

Le système d’irrigation est optionnel, mais il est difficile de se passer d’irrigation ici dans le midi. Le goutte à goutte et une façon d’irriguer très économe en eau.

Étape 4 : paillage

Je recouvre de paille et je fini par planter mes légumes.
Butte permaculture etape 4

La paille permet de conserver un sol humide et riche en vie car les vers de terre fuient les couchent chauffées par le soleil.

En ce moment, c’est la saison pour les fraisiers et l’ail, j’alterne donc les fraisiers et les gousses d’ail car il y a de nombreuses interactions bénéfiques entre ces deux types de plantes.

Se lancer en permaculture

Voici quelques documents qui me paraissent essentiels :

Associations bénéfiques

Buttes de permaculture

PARTAGER :

Voici des articles qui pourraient vous intéresser :

Découvrez COMMENT je m'y suis pris pour
CONCEVOIR & RÉALISER CETTE YOURTE :

NAISSANCE & AUTOCONSTRUCTION D’UNE YOURTE ULTRA-NOMADE (60 PAGES)

Découvrez mon cheminement dans la conception et la réalisation de cet habitat remis au gout du jour.
Dans cet ouvrage je vous présente :
– Les techniques de construction que j’ai utilisées et comment je les ai améliorées ?
– Comment je règle
 les problèmes de condensation et quel matériaux j’utilise pour construire une yourte avec 300€ de matériaux.
– Les solutions que j’ai trouvées pour m’éclairer, me chauffer et avoir de l’eau tout en vivant au beau milieu de la nature.
– Ce que j’ai appris de cette expérience et comment elle a profondément nourri mon sentiment d’appartenance à la nature, ma confiance en moi et ma créativité.
(Cet ouvrage est une invitation à vous réapproprier l’habitat, en le rendant plus facile à construire vous-même et surtout moins cher).

(Vous recevrez également mon livre « Yourte : l’essentiel de la règlementation en France » ainsi que mes 7 meilleurs conseils pour vous installer en yourte)

Laissez un commentaire



10 commentaires sur “Permaculture: Ma butte en 4 étapes”

  1. Bonjour Ange, il y a plusieurs sortes de butte, donc peut-être parlez vous des buttes en lasagnes ?
    Il y a un procédé à respecter suivant la butte que l’on souhaite.

  2. Bonjour Anonyme, justement l’intérêt, c’est d’y développer de la vie dans le sol, ce que l’on appel  » microcosme, écosystème  » que les pesticides ne font que détruire depuis plusieurs décennies …

  3. Bonjour Philippe, la butte est utilisable de suite, vous faites vos semis et une fois au stade de 4/5 feuilles, vous pouvez les repiquer sur votre butte, bon jardinage 😉

  4. Bonjour Mr Dupré, désolée pour la réponse tardive, mais je viens de tomber sur votre message, agréable à lire, de voir un papy qui se remet à la perma et constate que les nouvelles générations ont aussi de bonnes initiatives 😉
    Je suis juste de passage, une invitée, car je m’intéresse également à la permaculture depuis quelques temps et d’après ce que j’ai appris, voici les réponses que je peux vous apporter en espérant être bien renseignée !

    Vous paillez au début, avant les plantations ou après quand les semis commencent à grandir et les repiquages ?
    Le mieux c’est de mettre des plants qui ont déjà 4/5 feuilles, donc après la pousse, vous pouvez pailler, avant cela risque d’empêcher la pousse …
    Est-il possible de pailler avec du fumier directement, ou c’est trop fort et risque de bruler les jeunes plants ?
    Vous apporter vous-même la réponse dans votre question, effectivement, trop riche, donc risque de brûler les jeunes plants !
    Vous utilisez du purin d’ortie et introduisez des ves ?
    Le purin d’ortie est également très riche et risque comme le fumier, de brûler les jeunes plants, par ailleurs, le purin d’ortie ne s’applique pas directement sur les feuilles des plants.

    J’espère avoir répondu à certaines de vos questions.
    Bon jardinage à tous =)

  5. bonjour
    y a t il une contre indication de faire ce principe dans un carré potager ?
    merci

  6. bonjour
    est ce qu’une butte est utilisable de suite ?
    en clair est ce que je dois attendre avant de semer ou planter mes legumes ?

  7. Bonjour de Pouzils  » Montpellier, qjqe suis en train de faire des fosses pour permaculture. je suis un papay de 73 ans. J »avais un grand potager dans les années 70 ou j’ avais des sous et du temps pour m’en occuper. Cela fais bien 20 ans que je ne m’occupe plus de cultures. Je suis surpris de constater que l’art du potager à été révolutionné.
    Question, Vous paillez au début, avant les plantations ou apres quand les semis commencent à grandie et les repîquage ? Est’il possible de pailler avec du fumier de poney durectement, ou c’est trops fort et risque de bruler les jeunes plants?
    Vous utilisez du purin d’ortie et introduisez des ves ?
    Vous ètes d’ou . ?
    Bonne culture et bonne récolte.
    Patrick

  8. Bonjour
    Je vois que dans certain réalisation de buttage ces 4 étapes sont alterner 3 voir 4 fois alors qu’ici c’est juste pour une fois.Y a t-il un différence ou cela ne change pas grand chose
    Merci

  9. Enterrer des déchets organiques n’apporte rien, il faut les déposer en surface, ils ont besoin d’oxygène pour se décomposer..

  10. Bonjour,
    Merçi pour vos explications sur la manière de confectionner des buttes en permaculture, votre chéma est super. Je vais moi mème me lancer prochainement dans cette technique, que je trouve génial et bien écologique. Merçi aussi pour les liens très interréssant.
    Bien cordialement Rémy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.