Pauline : Une yourte pour se fondre avec la montagne

PARTAGER :
Pauline, a 32 ans, elle est saisonnière et passe une bonne partie de l’année en camion. Mais en 2020, elle a profité du 1er confinement pour se construire un havre de paix dans les montagnes, un endroit pour se ressourcer, vivre plus proche de la nature et de manière plus autonome. Pour cela elle a suivi le programme « d’accompagnement à l’autoconstruction d’une yourte ». Pauline m’a impressionnée par la rapidité de réalisation de sa yourte, je vous invite dans cet article à découvrir son aventure :

Qui es-tu ?

Je suis Pauline 32 ans, la Maurienne. L’environnement montagneux en Savoie est ma terre d’accueil… Je suis passionnée de montagne, de nature et si je devais me donner un but dans la vie alors ce serait de me dématérialiser et de vivre au plus proche de la nature, en autonomie, tout en parcourant le monde.

Comment t’es venue l’idée de construire une yourte ?

J’avais pour projet d’acheter une yourte en octobre dernier et de la poser sur un des terrains familiaux, puis le projet n’a pas pu être réalisé a cause du PLU de la commune.
Confinée étant, j’ai essayé de combiner utile, agréable, hyperactivité (ahhhahah) et utopie, et je me suis donc lancer dans la fabrication de la yourte. C’était pour moi un compromis parfait entre vie nomade, voyage et volonté de vivre autrement. Et c’était surtout un challenge de taille !

Comment s’est déroulé le chantier de ta yourte ?

En ce qui concerne le chantier, j’étais très motivée, donc c’est allé assez vite, pour moi l’envie est le meilleur des moteurs ! 😉
J’ai été confronté à quelques obstacles quand même dont le dôme et la porte qui n’a finalement pas tenue !
J’ai demandé de l’aide à mon entourage, surtout qu’en période de confinement certains matériaux étaient compliqué à trouver ! J’ai donc fais appel à des voisins qui avaient machine à coudre, ficelles, cordes pour les bâches, etc.
La réalisation du plancher est arrivé en seconde partie grâce à mon amoureux qui a été rapatrié de l’autre bout du monde 😉

Qu’est ce que ça t’a apporté de réaliser cette yourte toi-même ?

Cette yourte est (pour moi qui bouge beaucoup et qui adore voyager) une solution parfaite pour avoir un petit chez moi (chose qui je pense est tout de même très important) et continuer à mener ma vie comme je le souhaite, sans contraintes d’argent, de matériel ! C’est notre petite maison nomade et transportable 😉

Comment l’utilises-tu ?

Nous vivons constamment dans la yourte, seul petit problème, le terrain sur laquelle elle est posée n’est pas ombragé donc nous ne pouvons pas vivre dedans entre 11h le matin et 19h à cause de la chaleur terrible à l’intérieur, mais à la tombé du jour, elle redevient un vrai petit havre de paix et de fraicheur !!!! Elle est tout de même situé très proche de la maison de mon papa et nous cuisinons et se lavons donc dans la maison, mais prochainement nous pourront nous doucher à l’extérieur à coté de la yourte grâce à notre douche extérieur et solaire en bambous que nous sommes en train de fabriquer !!!!

Qu’as tu pensé de l’accompagnement ?

En ce qui concerne l’accompagnement, Oliver a toujours répondu au plus vite et je ne me suis jamais retrouvée bloquée plus de 4h !!! Merci encore pour cette belle expérience ! 😉

PARTAGER :

Retrouvez les portraits des autres auto-constructeurs :

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME "ACCOMPAGNEMENT À L'AUTOCONSTRUCTION"

accompagnement complet autoconstruction yourte
 4,7 sur 5 étoiles

Si vous souhaitez réaliser votre yourte sans difficultés, je propose de vous accompagner pas à pas dans chaque étape de sa fabrication, de la découpe des perches, à l’assemblage des toiles, en passant par la couture de l’isolation, la réalisation de la porte…

Il y’a 6 ans, j’ai mis point la yourte Flex470, une yourte compacte, ultra-rapide à monter et spécialement adaptée à nos hivers humides et pluvieux.

Le plus impressionnant, c’est qu’en suivant mes explications, il est possible de réaliser cette yourte entièrement soi-même en 7 jours et pour moins de 1000 € tout compris.

Vous n’avez besoin d’aucune compétence particulière, seul la motivation et l’envie de vous lancer dans un tel projet sont nécessaires.

Laissez un commentaire